Qu’est-ce que le Projet Seniors ? Première partie : quand le Projet Bayeux rencontre Gerda et Robert

 

photo premier article

Le vinyle crisse

L’image s’arrête

Et oui c’est bien moi, Benjamin Sausin, à l’image. Vous vous demandez certainement comment je me suis retrouvé dans cette situation ?

Tout a commencé dans un café quand l’admirable Catherine Benod, de la promotion d’élèves conservateur Gerda Taro et Robert Capa, m’a dit : as-tu déjà entendu parler du #ProjetBayeux, de la médiathèque en construction et du design de service ? Quelques lectures, appels téléphoniques et mois passés plus tard, me voilà à Bayeux pour le Projet senior, dont le blog que vous lisez en ce moment même est le fidèle reflet.

Le projet senior de la médiathèque de Bayeux est la rencontre de deux mondes bibliothéconomiques tout à fait étonnants.

#ProjetBayeux

D’un côté, le projet Bayeux, porté par le directeur de la médiathèque Nicolas Beudon et son adjointe Eva Garrouste, et que vous connaissez certainement par le #projetbayeux ou par son blog . En résumé et telle que je l’ai comprise : la future médiathèque de Bayeux Intercom, dont l’architecture signée par le Cabinet Serero se distingue de la masse de deux manières :

1 – repenser la mise en espace des collections pour qu’un public de vrais gens s’y retrouve. Ce qui passe par :

  • un abandon de la Dewey pour les documentaires au profit d’un classement et d’une présentation inspirés des librairies.
  • des espaces de mise en valeur des collections plus nombreux qu’à l’habitude et une signalétique plus claire
  • un mobilier chaleureux qui donne l’impression aux usagers d’être “comme chez eux”.

2 – favoriser le partage des savoir-faire tout autant que celui des savoirs. Ce qui passe par :

  • le lab, salle où les usagers pourront partager leurs recettes de cuisine, ou leur meilleures techniques de crochet.
  • le prêt d’objet.

En somme, une bibliothèque pensée pour les usagers et non pour les bibliothécaires, qui a réfléchi à l’expérience utilisateur dans une démarche de design de service. De grands mots bien sûr, mais avec une vraie volonté de concret.

Gerda♥Robert

D’un autre côté : la formation des élèves-conservateur de l’INET.

Les Gerda Taro et Robert Capa sont la troisième promotion de conservateurs formée à l’INET  après les Cabu  et les Fraternité

Après la réussite du concours la formation de dix-huit mois se divise en deux parties :

– apports théoriques par des professionnels de la fonction publique, qui peuvent être des personnalités du monde des bibliothèques mais aussi de l’administration

– 4 périodes de stages : observation (4 semaines), collectif  (9 semaines), professionnalisation (12 semaines) et spécialisation  (4 semaines).

Les gros morceaux sont le stage collectif et celui de professionnalisation. Pour ce qui me concerne, vous pouvez consulter le rapport de stage du premier, réalisé avec les épatantes Lydia Belmekki et Catherine Benod sur le site de l’INET , ainsi que l’article que nous en avons tiré : “faut-il en finir avec les CD ?”. Les autres rapports de stage, tout aussi intéressants, sont aussi publiés sur le site de l’INET

Ce blog est le journal de bord de mon stage de professionnalisation. D’ici à début mars, je vous parlerai de ce que nous faisons, mais aussi des réflexions théoriques liées au projet.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s